studio COMUNIK

440 chem Roche Verne 01630 PERON - France
8 rue des voisins 1205 GENEVE - Suisse
Téléphone: (0033) 642572597
Email: contact@studio-comunik.com

Web 2.0 Summit : statut de l’Internet en cette fin 2008


Web 2.0 Summit : statut de l’Internet en cette fin 2008

10 novembre 2008,   Categories: ,   Par ,   0 Commentaires,  

Mary Meeker est l’une des figures importantes du web qui propose chaque année une analyse fine de l’état général du marché Internet, avec une présentation très dense et chiffrée signée Morgan Stanley. Elle nous y présente une réflexion sur la récession, son origine et sa durée, suivi d’une étude de l’état du marché web/ technologique, et conclut sur le type d’entreprise qui passera cette crise économique.Dans cette présentation, après avoir fait un parallèle avec les années 2000-2003, Mary Meeker estime que l’on peut dire que l’on se trouve à l’équivalent du début 2001, mais donne un aperçu des chantiers qui vont permettre au marché du web de continuer à grossir malgré cette période douloureuse. Elle inclut dans les éléments qui sont aujourd’hui encore sous-estimés et qui vont être les locomotives du développement du marché de l’Internet : la diffusion de vidéo en ligne, les réseaux sociaux, la VoIP, et le paiement en ligne (pour plus d’information, allez à la page 22 de la présentation Morgan Stanley).

Le marché du mobile est lui en plein essor, et l’innovation s’accélère encore. Le navigateur mobile web Opera illustre bien cette croissance : les données de Août dernier permettent de comptabiliser près de 17 millions d’utilisateurs (soit une progression de 357% en un an) pour 4,1 millard de pages vues (+337% en un an). Une évolution très rapide donc, avec une domination de Symbian sur cette industrie, bien qu’en perte de part de marché par rapport à Apple, Microsoft et Linux, ce qui indique selon Mary Meeker que les Etats-Unis sont en train de revenir dans la course à l’innovation mobile.

En conclusion sur l’état du marché en cette année de crise, il apparait que “les entreprises avec un modèle économique convaincant et qui proposent de la valeur ajoutée aux consommateurs survivront/ réussiront” selon l’auteur de l’étude. En d’autres termes, startups et grandes entreprises se doivent d’apporter une véritable valeur ajoutée – remarque certainement liée aux nombreuses startups qui s’en sont sortis jusque là sans avoir de modèle économique.

Romain Péchard
readwriteweb.com