studio COMUNIK

440 chem Roche Verne 01630 PERON - France
8 rue des voisins 1205 GENEVE - Suisse
Téléphone: (0033) 642572597
Email: contact@studio-comunik.com

Les tendances du Web en 2009


Les tendances du Web en 2009

05 janvier 2009,   Categories: ,   Par ,   0 Commentaires,  

La recherche visuelle

L’usage des images sur Internet a longtemps été confiné à de simples illustrations. Mais les temps changent et le signifié devient signifiant. A tel point qu’elle deviennent des informations à part entière. D’où la nécessité de pouvoir effectuer des recherches d’images, évidemment les plus pertinentes possibles.Les simples tags (mot clés) associés aux images sur Internet n’y suffisent plus pour s’y retrouver. L’avenir est aux moteurs de reconnaissance graphique, comme les moteurs de reconnaissance faciale Polar Rose, le chercheur de photos volées TinEye, ou le moteur Like.com, édité par Riya, qui permet de choisir un objet en affinant sa recherche selon ses critères esthétiques.

Les contenus à la demande

La convergence de l’Internet à la demande a vu se développer la VoD. Mais 2009 pourrait bien être l’année du CoD, le contenu à la demande.

Il existe déjà une quarantaine d’offres de VoD, selon le CNC, mais aussi une myriade de plates-formes, de partage de photos, de jeux… Si les FAI proposent plusieurs de ces types de contenus via leur box, constructeurs et éditeurs développent actuellement des box spécifiques de fourniture de contenus, à l’image de ce que propose Vudu.com aux Etats-Unis. En France, Netgem a lancé sa Netbox avec La Fnac, TF1 a lui aussi discrètement lancé sa box avec Cezzer. Tous espèrent profiter de la vague d’acquisitions de décodeurs TNT pour percer le marché.

La ‘cartmania’ des services Web et mobile

Les services cartographiques seront-il l’interface utilisateur de 2009 ? C’est ce que prédit en tout cas le site Trendwatching.com pour qui arrivent à maturité l’infrastructure mise ne place par Google, Nokia, Navteq, Openstreetmap.org, Apple et autre TomTom et qui arrive par Internet mobile.

Parce qu’il s’agit de services de proximité, parce les cartes sont un langage universel, les marques investissent de plus en plus ce champs de communication. Notamment à travers des médias sociaux comme Loopt, qui alerte ses utilisateurs quand ils se trouvent à peu de distance les uns des autres, ou Whrrl, qui permet de savoir à tout moment où se trouvent ses amis.

Les codes-barres

90 % des mobiles au Japon en sont équipés, mais l’outil est encore naissant en Europe, notamment en France. Mais après les tests menés en 2008, la technologie de lecture de code-barres 2D Flashcode va connaître une année 2009 décisive.

Flasher un code barre dans un magasin pour comparer les prix chez les concurrents, photographier un cryptogramme sur une publicité pour accéder directement au site d’une marque, ou à un CV grâce à un tag imprimé sur une carte de visite. Autant de services innovants qui devraient être testés cette année.

Le Web 2.0 devient payant

La crise financière a tétanisé les start-up 2.0. Le robinet de l’investissement en capital risque leur a été coupé avant même qu’elles aient réussi à faire la preuve de la viabilité de leurs services. Pour certaines, il faut maintenant aller vite pour gagner de l’argent.

Le service de micro-blogging Tumblr.com prépare un service premium, la plate-forme vidéo Tubemogul l’a quant à elle déjà fait, comme le site de partage de fichiers drop.io, et Twitter y réfléchit.

Si le Web 2.0 ne peut se permettre de prendre trop vite le virage du payant après avoir bâti son succès sur le gratuit, il doit tout de même aller vite. Sa survie, tout du moins son indépendance, en dépend.

La publicité, toujours en vogue sur le Web

Le marché publicitaire va mal. Cependant, s’il régresse sur les médias classiques, la croissance de l’e-pub continue, avec une progression à deux chiffres.

Si le phénomène de rattrapage de ce marché par rapport aux autres médias est une explication, la nature même des réseaux et de la possibilité de calculer la performance d’une campagne en est une autre.

Exemple : les chaînes de télévision menacées sur leur périmètre traditionnel renforcent leur stratégie Web. TF1 prépare une nouvelle version de son site axée autour de la vidéo, Canal+ veut investir dans des contenus purement Web, M6 va découper les programmes de ses émissions en catch-up TV afin d’y intégrer plusieurs plages publicitaires. Tous prévoient que le Web sera en 2009 une bouffée d’air pour le marché publicitaire.

Le big bang du référencement

On croyait tout connaître du référencement, mais 2009 démontrera peut être le contraire. La recherche universelle, tout d’abord, vers laquelle se dirigent presque tous les grands moteurs va-t-elle redistribuer les cartes ? Google par exemple multiplie les moteurs verticaux. Après les images, les cartes, les livres, les actualités, les vidéos, le moteur propose désormais de rechercher dans les blogs.

Autant de moteurs verticaux dont les sites devront désormais se préoccuper pour assurer un référencement de qualité. Autre nouveauté à prendre en compte, le menu déroulant de suggestions de recherche proposé par défaut sur Google. Le métier se complexifie.

L’an 1 du social shopping ?

Le Web 1.0 avait ses sites d’avis de consommateurs. Avec les réseaux sociaux, le Web 2.0 a créé le social shopping.

Aux Etats-Unis, ils s’appellent Thisnext.com, Stylefeeder, ou encore Crowdstorm.com. Sur ces sites se sont créées de véritables communautés d’acheteurs qui partagent leurs bons plans et critiques sur les produits.

Développé en France sous forme de moteurs d’avis de consommateurs, comme Twenga ou Wikio Shopping, les sites marchands sont désormais tentés de s’y mettre et développer leurs propres communautés. En France, le site de vente privée 24h00 se repositionne petit à petit en portail communautaire de cyber-consommatrices. A qui le tour ?

La gestion du « life streaming »

Le Web 2.0 a développé ses outils de partage, de blogs et de diffusion. Les particuliers les utilisent, les entreprises s’y mettent. Reste maintenant à se retrouver dans ce dédale d’informations, et pour un émetteur, de centraliser toute sa production à partir des différents outils qu’il utilise (Blog, micro-blogging, partage photo, vidéo, réseaux sociaux, messagerie instantanée, forums…).

En 2009 apparaîtront les premiers outils pour identifier, indexer, et packager ces flux de web social en temps réel, autrement dit le ‘Web streaming’. Google, qui indexe déjà le ‘Web froid’ y travaille par l’intermédiaire de Jaiku.com, un finlandais parmi les pionniers du micro-blogging.

Vers un marché de l’Internet mobile

Tout est prêt pour le décollage du business de l’Internet mobile. La France comptait plus de 16,7 millions de mobinautes au 30 juin 2008, soit près d’un tiers du parc total de clients à la téléphonie mobile.

Plus de la moitié d’entre eux se connectent à Internet au moins une fois par semaine. Depuis novembre 2007, Orange a vendu près de 150 000 iPhone de première génération et plus de 450 000 iPhone 3G. Par ailleurs, le Conseil de la concurrence a autorisé SFR et Bouygues à distribuer l’iPhone. Une décision de nature a accélérer l’Internet mobile en France. La publicité sur mobile pourrait peser 100 millions d’euros en 2010 selon Benchmark Group.

www.journaldunet.com